Acheter des parts de SCPI

Investir en SCPI (Société civile de placement immobilier) est un projet immobilier très intéressant. Le SCPI concerne principalement l’investissement locatif de plus de 8 ans. Cela implique une bonne gestion pour obtenir un résultat convaincant. Sachez que l’achat de parts de SCPI ne demande pas trop de conditions et peut se faire avec différentes méthodes.

L’achat au comptant

Cette méthode consiste à acheter directement les parts pour profiter des loyers générés en fonction de la quote-part détenue. Ces loyers sont généralement impactés par le taux d’imposition ainsi que les prélèvements sociaux. Les parts que vous achèterez seront aussi touchées par l’IFI (Impôt Fortune Immobilière). Cette méthode peut être recommandée si vous êtes faiblement imposé. Cela est aussi valable si vous avez un patrimoine immobilier locatif moins fourni. Vous avez la possibilité de régler chaque investissement en fonction de vos moyens.

Notez que vous pouvez vers les professionnels suivants pour réaliser un achat :

  • La société de gestion de la SCPI
  • La banque ou la compagnie d’assurance
  • Votre conseiller en gestion de propriété
  • Un site web spécialisé

L’achat à crédit

Cette méthode consiste à demander un prêt à la banque pour acheter des parts SCPI. Vous devez remplir les conditions imposées par l’établissement bancaire pour obtenir la somme nécessaire. En plus de votre banque, vous pouvez aussi chercher un autre partenaire. Il suffit de demander l’aide de la société de gestion SCPI ou d’un courtier de votre choix.

Le choix de cette technique d’achat ouvre la porte à un effet de levier sur le prêt. Vous pouvez alors réaliser un important investissement pouvant dépasser le capital de départ. Cette méthode permet en même temps de profiter d’une meilleure fiscalité. Il faut rassurer la banque sur la solidité du dossier et la capacité à payer les mensualités.

L’achat par démembrement

Cette méthode repose sur la division du droit de propriété. La possession des parts peut alors se faire via la nue-propriété. L’investissement sera à l’abri d’une imposition sur les revenus locatifs même s’il ne touche rien pendant le démembrement. Il y a aussi l’usufruit qui permet de disposer directement du bien pour profiter des revenus. Vous pouvez perdre vos parts à la fin du démembrement avec cette seconde option.

La période de démembrement est limitée afin de laisser le nu-propriétaire reprendre ses droits sur les parts. Il peut alors percevoir à nouveau les revenus SCPI. Il faut souligner que cette méthode garantit une fiscalité très avantageuse.

L’achat via une assurance-vie

Vous pouvez parfaitement vous servir de votre assurance-vie pour acheter des parts de SCPI. Vous devez généralement avoir une assurance multi-supports pour réaliser la transaction comme il se doit. Cette option permet de profiter pleinement du taux de rendement de la SCPI. À cela s’ajoutent les avantages liés à l’assurance-vie. Les impositions sur les loyers sont plus faibles avec cette méthode d’achat.

Vous avez la possibilité d’acheter ou de vendre facilement les parts en cas de besoin. Ces derniers sont généralement moins liquides. La seule limite concerne l’impossibilité d’acheter des parts avec une assurance-vie à crédit. Les frais de gestion de l’assurance-vie peuvent aussi avoir un impact sur le rendement.