L’IFI rapporte encore plus que la prévision

L’IFI ou impôt sur la fortune immobilière rapportera davantage que les 850 millions d’euros escomptés. En effet, selon les prévisions budgétaires de Bercy, l’IFI devrait rapporter près d’un milliard d’euros.

Un double décalage sur les attentes de Bercy

En matière de fiscalité, il est assez rare aujourd’hui de jouir de bonnes nouvelles. En effet, la croissance ne cesse de fléchir, aussi, le fait que l’IFI puisse au final rapporter plus qu’escomptée est une grande nouvelle. En effet, si les prévisions étaient de 850 millions d’euros, il semblerait qu’il puisse atteindre le milliard d’euros. Jusqu’ici, Bercy affirme ne pas encore être en mesure de présenter des comptes définitifs et consolidés de l’IFI, étant donné qu’il est encore trop tôt pour cela. Toutefois, une information publiée par les Échos indique que ce nouvel impôt devrait toucher 120 contribuables et atteindre un montant total d’un milliard d’euros. Si ce calcul devait s’avérer exact, cela démontrerait l’existence d’un double décalage aux attentes du gouvernement. En effet, ce dernier envisageait l’implication de 150 000 foyers pour une recette totale de 850 millions d’euros.

L’IFI par rapport à l’ISF

Des questions se sont alors posées concernant le pourquoi du comment du décalage quant aux attentes du gouvernement. Ce dernier s’explique très certainement par le fait que Bercy ne disposait pas de toutes les informations concernant le patrimoine des ménages les plus aisés. Le nouvel impôt sur la fortune immobilière a permis de mesurer à quel point la part de l’immobilier est importante pour l’économie française. Selon un spécialiste en gestion de patrimoine, il faudra encore attendre un an avant de pouvoir pleinement mesurer l’effet de l’IFI sur les marchés, étant donné que la vente immobilière prend un certain temps. Et bien que ce nouvel impôt dépasse les espérances du gouvernement, il demeure bien plus léger que l’ancien ISF. Autrefois, ce dernier concernait 354 000 ménages pour une recette totale de 4 milliards d’euros.

Que peut-on attendre de l’IFI pour les prochaines années ?

Pour résumer, nous avons un peu plus de 120 000 foyers ayant déposé une déclaration d’IFI. Cela fait 3 fois moins que lorsqu’il s’agissait de l’ISF, les années précédentes. Toutefois, il est à parier que la dynamique des prix de l’immobilier pourrait avoir un impact direct sur les recettes générées par cet impôt. Toutefois, il n’est pas certain de retrouver la même recette au fil des années, étant donné que certains foyers aisés pourraient user de malice en réorientant leurs patrimoines, de sorte qu’ils pourraient échapper à cette nouvelle taxe. Malheureusement, cela se ferait au détriment de l’immobilier et donc de l’économie même du pays. Le rendement de l’IFI dépendra donc au final de l’adaptation de chacun à ce nouvel impôt sur la fortune immobilière.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*