Les Assurances multirisques Habitation

Il s’agit d’un contrat d’assurance dont les clauses couvrent les risques encourus par un bien immeuble : ledit contrat prévoit quasiment tous les risques probables auxquels est exposé un bien immobilier. La liste qui suit n’est pas exhaustive.

Le risque incendie

Couvre les dommages causés par le feu. Les incendies, qui sont surtout fréquentes en milieu de promiscuité, en milieu de bidonvilles où l’usage de fourneaux ou réchauds souvent non surveillé, est source de prise de feu de plusieurs habitations. Toutefois, paradoxalement, ces milieux ainsi exposés n’ont tout simplement pas les moyens de souscrire à ce type d’Assurance. Il est dès lors important de souligner l’importance de la sensibilisation à tous les niveaux, quant aux précautions de préventions de risques d’abord, mais aussi, pour toutes fins utiles, à l’importance d’une adhésion pour couvrir et/ou rembourser les dégâts causés en cas de tel accident. Reste à savoir si on peut considérer comme bien Immeuble les constructions qui ont été faites de manière illicite (souvent le cas des bidonvilles). Ce questionnement reste entier et demeure non résolu tant que les règles ou lois immobilières en milieu urbain ne sont pas respectés.

 Le risque « dégâts des eaux »

Ce police peut ou non figurer dans les clauses régissant le contrat de l’assuré. Il est sensé couvrir les dommages survenus dans et à l’extérieur d’un immeuble, d’une habitation. A l’intérieur en effet, il pourrait arriver qu’un robinet mal fermé avant un départ pour une longue durée engendre une fuite ou un débordement d’eau. Un chauffe-eau usagé et trop plein et toujours branché en cas d’absence peut causer les mêmes dégâts. A l’extérieur, une tempête, une forte pluie peut déraciner un arbre, ou simplement faire introduire u flux d’eau dans l’immeuble. Bref, tant de risques non négligeables qui bien évidemment à prévoir, mais aussi, à faire assurer.

Le risque vol

C’est la couverture classique qui couvre l’assuré en cas de vol par effraction à l’intérieur d’un immeuble.

Dans tous les cas des différentes catégories de risques couverts par une assurance immobilière, l’assureur est en mesure de faire procéder à une expertise pour déterminer les causes des incidents, pour au final, soit départager les responsabilités, soit procéder aux remboursements adéquats.

Le propriétaire ou le locataire d’un bien immeuble se trouve dans l’obligation de faire assurer ledit bien. Plusieurs structures ou compagnies existent dans un climat de concurrence acharnée : en effet, une assurance immobilière est de loin plus coûteuse qu’une assurance véhicule, et que sur une année il est quasiment rare qu’un sinistre survienne, du moins pour les immeubles qui ont été construits dans les normes.

Toutefois, dans les pays du tiers-monde notamment, il est encore assez rare de noter cette obligation de faire assurer un bien immeuble. Notamment quand celui-ci est utilisé pour usage d’habitations ou de magasins. C’est un des aspects à risques qui fait que souvent des incendies surviennent et qu’au final les pertes sont énormes, aussi bien pour les propriétaires que pour les voisinages immédiats.

Contracter une assurance oblige les propriétaires à procéder de manière régulière aux vérifications de ses installations. C’est dès lors une des cultures à instaurer dans le secteur immobilier.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*