Éco PTZ, 3 ans de plus pour profiter de ce dispositif

Éco PTZ est l’appellation vulgaire de « Eco Prêt à taux 0 ». Il s’agit d’un dispositif de financement, disponible auprès des banques, pour la rénovation immobilière. La loi de finances 2009, à l’origine de cette dernière, énonce quelques critères spécifiques pour les travaux éligibles à ce dispositif. Il faut par exemple s’engager dans des travaux de rénovation énergétiques. Le but est de rendre son habitat plus écologique.

Un dispositif qui devait s’arrêter cette année

Dans la loi de finances de 2009, l’État avait voté la mise en application de l’Éco PTZ. Il a déjà été renouvelé en 2016. Le législateur proposait alors aux particuliers un délai de 2 ans pour en profiter. En effet, le dispositif de financement devait prendre fin le 31 décembre 2018.

Cependant, quelques réformes ont été apportées. On annonce notamment une reconduction de l’Éco PTZ sur 3 ans. Ainsi, ceux qui n’ont pas encore eu la chance d’en profiter peuvent le faire jusqu’en 2021.

Éco PTZ : comment ça marche ?

L’Éco PTZ s’adresse aux propriétaires de biens immobiliers, mais pas uniquement. Il peut aussi être utilisé par les bailleurs ou les simples occupants du bien. On parle dans tous les cas d’une résidence principale.

Il s’agit d’une prestation bancaire. Sur les plateformes des banques en ligne, on propose l’Éco PTZ dans la liste des crédits à la consommation. C’est ce qui définit le mieux celui-ci. En effet, c’est une avance de fonds plafonné à 30 000 euros. Le capital en question doit être affecté à des travaux de rénovation énergétiques.

Comme n’importe quel crédit immobilier, l’Éco PTZ est soumis à un plafond de durée. On parle ici d’un crédit de 10 ans maximum et de 3 ans minimum. La banque peut accorder selon le cas une extension de durée de 5 ans. Cette dernière s’obtient uniquement sur demande. Pendant la durée du contrat, l’emprunteur devra des mensualités à la banque. Cependant, ici, l’état prendra en charge les taux d’intérêt, d’où le nom PTZ ou Prêt à taux 0. L’emprunteur ne devra que le capital demandé.

Les caractéristiques du prêt ne changent pas

Malgré cette reconduction, les caractéristiques de l’Éco PTZ ne changent pas. C’est un prêt conventionné par l’État. Malgré tout, il est cumulable avec d’autres systèmes de financement comme l’aide proposé par l’ANAH par exemple.

Depuis la dernière reconduction, le PTZ peut être divisé en deux. Les emprunteurs peuvent emprunter une première tranche de moins de 30 000 euros. La seconde tranche, pour compléter le plafond de capital disponible, peut être demandée dans les 2 ans qui suivent la première. Le but étant de faciliter la gestion du capital pendant les travaux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*