Le secteur Immobilier urbain

Quand l’Immobilier va, tout va. Un slogan d’actualité depuis plusieurs décennies. Souvent utilisé pour référencer ou classifier le développement économique d’un pays.

Ces dernières décennies, ont été marquées par le boom de l’immobilier dans plusieurs pays d’Afrique occidentale et centrale. De même que dans beaucoup de pays de l’Asie du sud-est.

En parlant de boom, ceci s’apparente à l’apparition dans beaucoup de régions, de nouvelles constructions, la plupart d’aspect imposant, qui manifestement a nécessité l’usage d’une quantité faramineuse de matériaux mais aussi de ressources humaines.

Pour avoir la qualification de s’atteler dans l’immobilier, il faut avoir été soi-même formé dans la filière du Bâtiment, ou à défaut, avoir constitué toute une équipe pour mener à bien l’aboutissement d’un ou des projets.

Dans les grandes ou moyennes entreprises de constructions immobilières, tout un département est en charge desdites constructions. En outre, il existe également des sociétés qui disposent d’un parc immobilier déjà existant. Dans ce dernier cas, on parle de gestion du parc immobilier, qui relève également d’un département spécial.

Avant de voir fleurir autant de constructions toutefois, tout un cycle et autant de ressources entrent en jeu. Dans un premier temps, le projet : construire quoi, pour en faire quoi. Habituellement dans les grandes villes les projets de constructions immobilières sont représentés par des bâtiments à plusieurs niveaux. On parle de R+1, 2, 3, 4 ainsi de suite. Cela est dû au fait que les terrains disponibles ont une surface assez limitée. Cette forme d’Immobilier nécessite au préalable une étude de faisabilité, des calculs plus approfondis. Vu qu’aussi bien la base, les bétonnages de chaque niveau doivent assurer la pérennité du bâtiment en soi, et la sécurité des bâtiments autour : éliminer tout risque d’effondrement, ramener ce risque à zéro. Ce type de construction immobilière est plus ardu dans sa réalisation. Du fait déjà des transports des matériaux et l’accessibilité en pleine ville qui reste toujours un circuit non aisé pour les transporteurs. Toutefois, ce point n’a jamais causé de blocage dans la motivation des tenants de projets immobiliers. On voit fleurir tels immeubles dans chaque endroit d’une ville : presque chaque espace est utilisé, voire rentabilisé. Rentabilisé, parce qu’en effet s’il y a un secteur bien rentable, c’est bien celui de l’Immobilier : par les rentes mensuelles. Ainsi les loyers varient selon l’usage y destiné, les qualités des matériaux utilisés pour la finition. Des fois même suivant le profil du preneur : l’immobilier est un secteur bien rentable, même si l’amortissement des constructions reste assez long.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*