Impôt sur la fortune immobilière

Impôt sur la fortune immobilière : bientôt une nouvelle évaluation

L’impôt de solidarité sur la fortune est devenu l’impôt sur la fortune immobilière. Le projet de loi de finances 2018 attribue cet impôt uniquement sur les actifs immobiliers de contribuables fortunés. Un changement qui n’est pas pris d’un bon œil par ces derniers. De nouveaux contrôles fiscaux sont attendus pour évaluer les biens immobiliers. Par ailleurs, les autres biens comme les voitures de luxe et bien d’autres encore auront leur propre taxation. Quelques informations supplémentaires par rapport à ce nouvel impôt.

L’IFI : qu’est-ce que c’est ?

L’impôt sur la fortune immobilière n’est pas l’impôt de solidarité sur la fortune réduit à la partie bien immobilier. C’est une nouvelle loi sur l’impôt immobilier. Et cela concerne tout le patrimoine immobilier à l’exception des biens à titre professionnel.

Tous les actifs qui appartiennent directement ou indirectement par le contribuable sont imposables à cette loi. Qu’il s’agisse des immeubles bâtis ou en construction, des appartements, des maisons, des bâtiments historiques qui sont en location ou à usage personnel sont redevables à cet impôt.

Une autre catégorie de biens s’ajoute à liste notamment les terrains non bâtis ou encore les parts d’une société civile immobilière. Le « pierre-papier » et toutes les actions foncières sont soumises à une déclaration d’impôts.

L’évaluation des actifs

Les contrôleurs fiscaux vont réévaluer les biens immobiliers des redevables. Une mauvaise surprise pour bon nombre d’entre eux. Un système complexe a été mis en place pour évaluer les titres des sociétés sujettes à cet impôt. Il s’agit d’évaluer la part des immobiliers non professionnels détenue par le contribuable. Une enquête minutieuse se fera pour chaque filiale de l’entreprise.

Une autre mauvaise nouvelle pour les redevables, le montant minimum du patrimoine imposable n’a pas diminué. Il reste le même que l’ancien tarif imposable pour l’impôt de solidarité sur la fortune. Avec la hausse des prix des biens immobiliers, le montant imposable est resté à 1,3 million d’euros. La déclaration fiscale, quant à elle, contient de nouvelles évaluations sur l’immobilier. Il s’agit de mentionner la date et la valeur d’acquisition du bien en plus de sa valeur au moment de la déclaration.

La cartographie des redevables à l’IFI

Pour la France, Paris est la ville qui détient le record pour les redevables. Plus du tiers des contribuables à l’impôt sur la fortune immobilière habitent cette zone. Dans les provinces, c’est Lyon qui est en tête de la liste. On dénombre aussi 14 % des redevables dans la banlieue chic de l’ouest de Paris notamment les Hauts-de-Seine. La hausse des biens immobiliers est considérable ces dernières années. Le gouvernement compte récolter le maximum de nouvelles têtes à cet impôt sur la fortune immobilière.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*