Les frais et taxes de l’achat d’un bien immobilier neuf

Vous avez décidé d’acheter une nouvelle maison ou un appartement neuf. Mais avant de vous lancer dans votre achat, vous voulez savoir quelles sont les taxes que vous devrez payer pour cet achat pour éviter les mauvaises surprises au moment de la signature de l’acte de propriété. Vous trouverez dans cet article, tous les frais additifs liés à l’achat d’un bien immobilier  neuf.

Les frais d’un prêt immobilier

Comme il arrive que la majorité des acheteurs de biens immobiliers n’ait pas le capital financier nécessaire pour l’achat d’un bien, ils sont contraints de souscrire à un prêt immobilier pour pouvoir acheter le bien en question. Vous vous dites sûrement qu’il s’agit que de l’étude de votre dossier pour l’obtention du prête, mais ce type de frais engendre quelques frais supplémentaires à vos dépenses :

  • Un frais de dossier de 1 % de la valeur de la somme empruntée.
  • Les frais de garanties pour l’emprunt s’élevant à une valeur de 1 à 1,5 % de la somme empruntée.
  • Un frais d’assurance décès-invalidité d’une valeur de 0,40 % de la somme empruntée que tout emprunteur doit payer pour une couverture 100 % des frais en cas d’accident de l’emprunteur.

Le prêt immobilier génère donc des frais considérables qu’il ne faut surtout pas négliger lors de l’achat d’un bien immobilier pour éviter les mauvaises surprises.

Les charges de copropriétés

Si vous achetez un bien immobilier neuf en VEFA, vous serez tenue de respecter les règles de copropriétés des constructions. En plus des mensualités que vous devez payer pour le remboursement de votre crédit immobilier, vous serez dans l’obligation de payer des frais pour l’entretien de l’immeuble et de tous les biens communs de la propriété. Ce type de frais varie en fonction du type de propriété dans lequel vous avez fait votre achat ainsi que les équipements de la copropriété. Toutefois, vous ne payerez ces frais qu’une fois que vous commencez à vivre dans la propriété.

Les taxes des biens immobiliers neufs

Quand vous faites l’achat d’un bien immobilier neuf, vous êtes dans l’obligation de payer une taxe d’aménagement. Toutefois, si vous faites votre achat sur plan, cette taxe sera payée par le vendeur. En plus de la taxe d’aménagement, vous serez également tenu de payer chaque année, une taxe foncière ainsi qu’une taxe habitation que tout occupant d’un bien immobilier doit payer. En général, la taxe habitation et la taxe foncière représentent le montant d’un loyer sans les charges en plus. Il est toutefois possible pour un acheteur de ne pas payer une taxe foncière pendant deux ans si  le bien immobilier acheté est neuf. Il faudra donc faire des recherches auprès des centres d’impôts. C’est donc des frais à considérer avant de faire votre achat immobilier.

Renseignez-vous auprès d’un expert de l’immobilier

Certains pensent qu’il faut payer uniquement le montant proposé pour le logement, mais il y a de nombreux frais qu’il est impératif de maîtriser. Dans le cas contraire, il sera clairement difficile d’envisager cette acquisition puisque vous n’aurez pas un budget suffisant pour couvrir l’intégralité de ces dépenses. Sur le site https://www.immobilier-danger.com/Frais-d-un-achat-immobilier-131.html , vous aurez un guide complet sur ce sujet.

  • Une acquisition doit prendre en compte les frais de notaire, ceux engendrés par le prêt immobilier…
  • Vous aurez alors besoin d’un simulateur complet notamment pour réussir à choisir plus facilement un logement.
  • Les frais de notaire peuvent être très élevés en fonction des régions, d’où l’intérêt de connaître le pourcentage appliqué.
  • Il faut souvent prévoir 10 000 euros en supplément pour ces acquisitions.

Vous savez désormais que l’achat d’un bien immobilier demande forcément la plus grande attention et cela vous évite de commettre des erreurs préjudiciables pour votre quotidien. Vous savez désormais que cette acquisition sera accompagnée de frais supplémentaires que vous devez maîtriser à la perfection. Si vous avez des doutes concernant cet achat, prenez le temps de vous rapprocher d’un professionnel de l’immobilier qui pourra vous épauler au cours de toutes les démarches les plus précises.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*