Immobilier à Pantin : 3 précautions à prendre pour faire un bon investissement

Étant un investissement de taille, l’achat d’une maison ne doit pas se faire à la hâte. Il vous faut vérifier certains paramètres si vous voulez garantir la rentabilité de votre placement. À en croire les dires du site www.avl-immobilier.com, voici 3 précautions à prendre avant d’acquérir un logement à Paris Nord-Est.

Focalisez-vous sur l’emplacement de la demeure

Tout d’abord, vous devez porter une attention particulière à l’emplacement de votre future maison à Pantin. Le mieux est d’opter pour un logement à proximité des centres médicaux, des transports en commun et des établissements scolaires (si vous avez des enfants). L’existence d’un parking dans les environs facilitera également le stationnement de votre véhicule. Si vous investissez dans un appartement, assurez que le règlement régissant la copropriété n’autorise pas la mise en place d’un commerce (fast food, bar, karaoké…) dans le rez-de-chaussée.

Concentrez-vous sur le côté administratif

Avant d’acquérir une habitation, vous devez chercher à connaître les projets d’urbanismes qui concernent le quartier de Pantin que vous avez choisi. Cette précaution est surtout indispensable si vous remarquez une surface non bâtie ou un bâtiment voué à la démolition aux alentours. Par ailleurs, n’oubliez pas de vous assurer que les vérandas, les abris de jardin, le garage… de la maison individuelle à acheter ont bel et bien fait l’objet d’une déclaration de travaux ou d’une demande de permis de construire. Le but étant d’éviter tous problèmes avec l’autorité compétente.

Portez une attention particulière aux taxes

Généralement, l’investisseur n’omet pas de demander des informations concernant les taxes (foncière et habitation) avant de se décider à acheter ou non la maison. En revanche, il peut négliger de vérifier que le montant en question concorde parfaitement avec l’état de l’habitat. Si le vendeur n’a pas déclaré les travaux effectués sur le logement à Pantin (construction de vérandas ou autres) ou bien s’il a fait une déclaration erronée, le futur propriétaire risque une hausse soudaine des impôts. Bien sûr, cette précaution ne concerne que les maisons individuelles.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*