Grand Paris veut séduire les acquéreurs étrangers

La bulle immobilière est en pleine reprise en France. Une situation qui profite notamment aux courtiers du FNAIM. Ces derniers, en faisant une analyse du marché, ne comptent d’ailleurs pas se suffire aux investisseurs locaux. Grand Paris se lance actuellement dans un projet qui vise les acheteurs étrangers.

7 % des transactions viennent des investisseurs étrangers

Le projet est parti d’une simple constatation. Selon les sondages en effet, pas moins de 7 % des achats immobiliers ont été fait par des investisseurs étrangers. C’est l’équivalent de 60 000 ventes. Ce qui équivaut également à une reprise de 15 % de cette tendance sur 1 an.

FNAIM est confiant. Cet engouement des investisseurs étrangers va perdurer. Du moins, ce sera le cas si on prend des initiatives pour ce faire.

Le World Proprety Business Club pour booster le marché

Dans le cadre de ce projet, FNAIM propose le « World Proprety Business Club ». Ce programme vise à mettre en relation des courtiers français avec leurs homologues à l’étranger. Il agira comme un réseau de professionnels qui devrait faire intervenir 700 000 agents à travers le globe.

World Proprety Business Club visera à faciliter l’accès aux biens français aux étrangers. Mais il profitera également aux investisseurs français qui souhaitent acheter en dehors des frontières. Et pour que tout se passe sous les meilleurs auspices, FNAIM propose des formations aux courtiers. Il s’agit après tout d’un outil uniquement créé pour les professionnels. Les particuliers ne s’en servent que pour les recherches immobilières et pour apporter un peu plus de visibilité à leur bien à vendre. Afin de conclure un contrat de vente et/ou d’achat, l’intervention d’un agent sera nécessaire.

Des biens haut de gamme mis en valeur

Dans le cadre de ce projet, FNAIM ne compte pas se cantonner aux biens d’entrée de gamme. Le groupe vise une augmentation des investissements dans les villas de luxe et les grandes propriétés. Les patrimoines à 6 millions d’euros seront plus mis en valeur.

Quelques quartiers, notamment ceux les plus prisés, seront prioritaires. On parle bien évidemment de l’Ile de France, mais pas que. Yvelines, Saint-Germain, Versailles et bien d’autres auront leur chance. Ce sont surtout les quartiers qui sont évités par les locaux à cause généralement de la flambée des prix. Néanmoins, vu leur standing, ils attirent les étrangers, qui ont plus de moyens et des critères de sélection plus élevés. Comme quoi, World Proprety Business Club vise une égalité du marché.

Attention toutefois, même si le programme vise les immobiliers de prestiges, il proposera des biens diversifiés. Location de résidence de particulier, mise à disponibilité de locaux professionnels, et bien d’autres seront possibles. De quoi répondre à tous les besoins et envies des nouveaux clients.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*