Calcul d’une assurance emprunteur : comment faire ?

Avant de souscrire à une assurance prêt immobilier , il faut faire une vérification de la somme d’argent que vous pouvez dépenser. Pour ce faire, il vaut mieux utiliser un calculateur que vous pourrez trouver en ligne de manière rapide, mais il existe d’autres méthodes.

Si vous êtes à la recherche de plus d’informations sur le calcul d’une assurance emprunteur alors vous êtes au bon endroit, découvrez tout ce qu’il faut savoir dans cet article .

Le calcul d’une assurance emprunteur

Lorsque la banque accepte d’emprunter de l’argent pour acheter un appartement ou une maison, les emprunteurs doivent souscrire à une assurance de prêt. Cette assurance à pour objectif de faire un remboursement des prêts mensuels en cas d’invalidité de la personne qui a contracté le prêt ou dans d’autres situations comme les décès.

Le taux de l’assurance de prêt est fixé par la banque ou la compagnie d’assurance selon plusieurs normes clairement définies et le rapport est exprimé en pourcentage.

Mais, que signifie par exemple, un taux d’intérêt de 0,6 % pour l’assurance prêt hypothécaire ? Ceci représente un prix annuel de vos cotisations et il sera égal à 0,6% du montant initial, qui est le montant total emprunté, ou à 0,6% du « capital restant dû » de votre crédit immobilier qui est le montant que vous devez payer pour que votre remboursement touche à sa fin.

De manière plus claire, nous pouvons prendre comme exemple le calcul suivant : un prêt de 200 000 euros remboursé en 20 ans, quel est le coût de l’assurance calculée au taux d’intérêt de 0,5% ? Le prix calculé sera de 1 000 euros par an (200 000 * 0,5/100). Cela signifie une mensualité de 83,33 euros. Ainsi, sur la durée de remboursement de 20 ans, la totalité de la somme est de 20 000 euros.

Pour calculer l’assurance prêt hypothécaire, appliquez le taux d’assurance au montant du prêt et faites la division par 12 mois pour l’obtention du montant mensuel. Le coût de l’assurance nécessite une somme conséquente d’argent et il est nécessaire de voir si ce coût peut être réduit en négociant un taux d’assurance crédit inférieur et avec un montant d’assurance inférieur.

Réduire les frais d’assurance, c’est possible ?

Selon une réglementation récente régie par deux lois, l’emprunteur a le droit de modifier son contrat d’assurance et de le remplacer par un contrat aux garanties similaires au premier mais à tarif réduit.

Saisissez cette opportunité et baissez vos taux d’assurance de prêt, vous réduirez ainsi le coût total de votre hypothèque !

  • La lois Hamon Assurance Hypothécaire, 2014 : le postulat est de respecter l’équivalence garantie entre le contrat initial et le nouveau contrat. Un préavis de 15 jours est requis.
  • Avenant Bourquin sur l’assurance prêt immobilier, 2017 : s’assurer que la garantie du nouveau contrat est la même que celle du contrat bancaire et respecter le délai de préavis de deux mois.

Le calcul d’une assurance immobilière

Avant de vous fournir un contrat d’assurance de prêt immobilier, la compagnie d’assurance mesurera le risque de décès, d’invalidité ou d’incapacité sur la base de vos données personnelles :

  • Âge ;
  • Profession (facteur très important) ;
  • Problèmes de santé connus ;
  • Potentielle addiction au tabac ;
  • Activités sportives et loisirs ;
  • Et bien d’autres…

La compagnie étudiera ensuite les garanties dont votre prêteur a besoin pour ce contrat et les garanties facultatives auxquelles vous pouvez souscrire (comme un taux d’incapacité temporaire (ITT) inférieur sans attendre une perte d’autonomie complète et irréversible (PTIA). Les risques doivent être bien pris en considération à travers une analyse en fonction de votre situation personnelle et de vos antécédents.
Ainsi, la compagnie d’assurance pourra utiliser l’ensemble de tout ce qui a été mentionné pour faire le calcul de votre taux d’assurance prêt hypothécaire personnalisé pour une assurance en particulier ou pour le taux d’assurance prêt hypothécaire moyen pour votre catégorie d’assurance groupe bancaire. Pour ces derniers, le calcul du taux est moins personnalisable. Par conséquent, le risque est partagé par tous les emprunteurs de la banque. Ainsi, pour les situations plus risquées, le coût du contrat de groupe sera attractif, pour les meilleures situations en revanche, le coût sera supérieur au tarif personnel.

Et voilà, vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir .